Comment rouler dans la boue en VTT ?

Les adeptes des virées en VTT savent qu’il n’est pas simple de sillonner les parcours boueux. Cette traversée implique d’avoir une certaine maîtrise et un équipement adapté. Pour éviter les chutes dans des zones boueuses, découvrez ces conseils utiles pour rouler dans la boue en VTT.

Bien choisir son équipement

Si vous faites une balade en VTT dans une zone susceptible d’avoir de la boue, la première chose à faire est de trouver les bons équipements. Munissez-vous de pneus conçus spécialement pour la traversée des terrains humides. Ils sont généralement dotés de crampons latéraux ouverts pour permettre leur maintien au sol. Il faudra également dégonfler vos pneus, pour faciliter vos passages en VTT dans la boue.

Maintenir une bonne vitesse

Ce qu’il faut surtout éviter lorsque vous sillonnez une route boueuse en VTT, c’est d’arriver sur la surface au ralenti. Mettez de la vitesse dans votre mouvement lorsque vous franchissez un terrain humide. La boue aura pour effet de vous ralentir et de stopper votre course si vous ne roulez pas à grande vitesse. Vu que la perte d'adhérence réduit votre élan, il est important de ne pas choisir un modèle de braquet trop souple.

Adopter la bonne technique

Lorsque vous entrez dans la boue, pensez à laisser peser votre poids vers l’arrière, pour décharger l’avant. Étant donné que c’est la roue avant qui entraîne l’action, elle doit maintenir une grande adhérence, pour que vous réussissiez à sortir de la boue. Continuez à pédaler tout au long du parcours sans relâcher. Il faut également noter que le stress et l’hésitation peuvent provoquer une mauvaise manœuvre. Restez détendu pour une conduite tout en souplesse.

Regarder droit devant

En VTT, le fait d’anticiper les obstacles est le meilleur moyen d'éviter les chutes. Il est donc impératif d’adopter la bonne posture et de regarder droit devant. Évitez donc de jeter un coup d'œil à votre roue avant, lorsque vous passez sur une surface boueuse. Le mieux c’est de fixer votre trajectoire, pour vous assurer que votre passage sera sécurisé. Dans la mesure où un freinage est requis, réalisez l’action délicatement, à l’aide du frein arrière de préférence, pour éviter que votre roue avant ne décroche.

Franchir intelligemment certains obstacles

Une virée en VTT implique forcément le franchissement de certains obstacles. L’ornière boueuse est l’une des contraintes que vous pouvez rencontrer sur un terrain humide. Face à cette situation, la seule solution est de suivre l’ornière provoquée par le passage d’autres pilotes. En conduisant sereinement, sans tenter de sortir de l'ornière, vous réduisez les risques de chutes. D’autres obstacles peuvent également se trouver sur votre parcours : pierre, racine d’arbres, etc. S’il est possible de les contourner, faites-le. Sinon, allégez l’avant, en laissant votre poids peser plus à l’arrière.

En mettant en pratique ces conseils, vous ne tarderez pas à devenir un maître de la conduite dans la boue.

A propos de l'auteur

Francky

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire